FORMES IMMERSIVES IMPROVISÉES
2020/2021


Magali Albespy, Patricia Kuypers, Mathilde Olivares sont les trois danseuses et chorégraphes invitées à me rejoindre afin de mettre en commun des pratiques et des expériences qui présentent des caractéristiques communes. C’est à partir de la dénomination formes immersives improvisées que des premiers échanges ont eu lieu. Une appellation qui fait affleurer un environnement de questions liées à l’esthétique, au partage d’un espace fluide et au présent de la présence.


Mots clés :   /    /    /  


2020
img-en-attente5

ICI, LÀ ET TOUT AUTOUR
ENTRE DANSE ET NATURE


Ici, là et tout autour est le support d’interventions artistiques en médiathèques, librairies, centres d’art et tous lieux intéressés par l’articulation entre le livre et la danse et/ou la danse et la nature.


Mots clés :


2020
ILETA-img

ICI, LÀ ET TOUT AUTOUR


Parution  — Ici, là et tout autour est l’un des livres proposés par collection dançer, une manière poétique et ludique d’entrer dans la danse par l’œil actif et l’esprit imaginatif. Ce livre est une invitation à la promenade, une traversée fluide et dansante. Des Jeux à danser ponctuent l’ensemble de l’ouvrage. Ce sont des espaces ouverts pour entrer dans le mouvement et stimuler l’imaginaire.


Mots clés :   /  


2020
IMG_4782r

DE(S)FAIRE
un article d’Alice Gervais Ragu


« La danseuse Patricia Ferrara a conçu De(s) faire* au moment même où elle décidait de ne plus dépendre financièrement et structurellement des institutions. Elle renonçait dans le même temps au statut et à l’identité de chorégraphe, sous lesquels elle exerçait son activité artistique depuis des années.


Mots clés :


2019
img-en-attente2

Promenades préparées
D’une rive à l’autre


De la marche à la danse avec : le paysage cévenol, quinze marcheurs, quatre danseuses-accompagnatrices et une boîte à outils chorégraphiques. En ce premier septembre, veille de rentrée scolaire, nous plongeons dans l’épaisseur du paysage cévenol sous un ciel nuageux. Les effets personnels ayant été confié aux organisateurs, les corps s’élancent avec légèreté et entrain. Nous partons d’un bon pas pour une promenade matinale émaillée de conversations.


Mots clés :   /  


2019
sentiers

DE(S)FAIRE #8


Création : 2014/2019  — Danseurs : Magali Albespy, Raoul Carrer, Patricia Ferrara et Fabien Perret. Auteure jeunesse : Françoise de Guibert. Suivi éditorial Bianca Millon-Devigne. Nous remercions chaleureusement l’équipe enseignante de l’école pour son accueil. Ce projet est financé par la Communauté Urbaine Toulouse Métropole. Le groupe Unber Humber est la compagnie de danse qui a initié ce projet.


Mots clés :   /  


2019
photo 1-r

DE(S)FAIRE #7


Création : 2014/2019  — De(s)faire est un projet qui propose à une structure d’ouvrir ses portes à une expérience collective de propagation de la danse et de se mettre en disponibilité d’accueillir l’imprévu. Nous avons déjà été accueillis dans une crèche, une école maternelle et une maison de retraite.


Mots clés :   /  


2019
livret

PAYSAGE CHORÉGRAPHIQUE MINEUR


On m’invite à exposer aujourd’hui les raisons de la rupture que j’ai opérée fin 2016 par rapport à l’institution, notamment dans le cadre d’un conventionnement avec la Région et d’une aide à la structuration avec la DRAC. Je n’aurai sans doute pas su répondre avec précision à cette période-là ; les choses étaient alors trop embrouillées. Depuis j’ai défait l’écheveau de ce qui a motivé cette décision, où du moins j’en parle avec plus de sérénité.


Mots clés :   /  


2019
img-en-attente

DE(S)FAIRE #6


Création : 2014/2019  — Nous avons perturbé en douceur votre quotidien, chanté, dansé, dessiné mais aussi et surtout, nous vous invitions à nous rejoindre. Il n’y avait pas de programme établi, mais une attention de chaque instant aux mouvements, aux personnes, à ce qui se passe dans le présent.


Mots clés :   /  


2019
IMG_4931

Pages arrachées
aux livres de danse jeunesse


Entre le lisible et le visible, entre les mots et les images,  nous faisons émerger la danse et l’extrayons de la matière même des ouvrages…


Mots clés :


2019
PAALDD-img

ÉDITION DE(S)FAIRE


Parution  — L’édition de l’ensemble des De(s)faire est disponible en ligne à la librairie nomade Books on the move au prix de 14 €.


Mots clés :   /  


2017
IMG_1139

DE(S)FAIRE #5


Création : 2014/2019  — Au mois de novembre, l’école maternelle Gambetta à Graulhet a reçu cinq artistes : trois danseuses, une journaliste et un chanteur. Ils ont traversé le quotidien de cette communauté à la rencontre des enfants, de l’équipe enseignante, des ATSEM et à la lisière, des parents. A l’écoute des corps en mouvement, des rythmes et des mots échappés des différents espaces (classes, cour, dortoir, réfectoire…), la danse s’est invitée, en douceur, partagée ou solitaire, passant de corps en corps, circulant d’un espace à l’autre.


Mots clés :   /  


2016
KODAK Digital Still Camera

Un événement, si petit soit-il

Les trois écologies


« Une condition primordiale pour aboutir à la promotion d’une nouvelle conscience planétaire résidera donc dans notre capacité collective à faire réémerger des systèmes de valeurs échappant au laminage moral, psychologique et social auquel procède la valorisation capitaliste uniquement axée sur le profit économique.


Mots clés :


2016

Situation complexe


« Si l’on doit laisser m’importe quoi arriver, ce qui est la base de la manière dont les happening se sont développés, ce doit être parce que l’on a ni idée, ni sentiment à exprimer, mais qu’on est disposé à renoncer à tout ça et à passer à une situation dans laquelle tout peu arriver, parce qu’on ne cherche pas à exprimer idées et sentiments mais à enrichir sa conscience et sa curiosité… il faudra donc créer une situation extrêmement complexe de façon que quelque chose puisse arriver. » — Richard KOSTELANETZ, Conversation avec John Cage, Édition des Syrtes, 2000.


Mots clés :   /  


2016

DE(S)FAIRE #4


Création : 2014/2019  — L’idée de De(s)faire est de partir d’un contexte, ici le campus universitaire de Brive, d’en saisir l’actualité en prenant en compte l’ensemble de ses usagers.


Mots clés :   /    /  


2016

DE(S)FAIRE #3


Création : 2014/2019  — L’idée de De(s)faire est de partir d’un contexte, ici le Moulin de Roques sur Garonne, d’en saisir l’actualité en prenant en compte quelques uns de ses usagers.


Mots clés :   /    /  


2016
desfaires92 copie

L’ÈRE DU REPOS


Création : 2009 — L’ère du repos est une installation plastique autant qu’un espace à vivre et à partager.


Mots clés :   /  


2016
P1020699

DE(S)FAIRE #2


Création : 2014/2019  — L’idée de De(s)faire est de partir d’un contexte, ici le collège La Châtaigneraie, à Latronquière, d’en saisir l’actualité en prenant en compte l’ensemble de ses usagers.


Mots clés :   /    /  


2016
img2

ATELIERS


Nous partirons de ce qui est là, toujours disponible, les corps, dans une présence attentive aux mouvements des deux côtés de la peau, la terre, pour dialoguer avec la gravité, l’air (la lumière et les sons) pour déployer l’imaginaire, la voix, pour tracer des chemins du dedans au dehors, le présent pour investir la profondeur de « l’entre », ce réseau de relations toujours changeantes, les flux, l’ énergie, le souffle et tout ce qui ondule… afin de « laisser venir » des danses. Dansez dans le paysage, pour prendre en compte ce qui nous est commun, et inscrire nos gestes sur, dans, avec… la toile de fond de ce qui vit, palpite et bruisse.


Mots clés :   /  


2016

Système ouvert
[recherche en cours]


« Un système ouvert est un système qui interagit en permanence avec son environnement. L’interaction peut se faire via des informations, de l’énergie ou des matières transférées vers ou depuis les frontières du système, en fonction de la discipline qui définit le concept. La notion de système ouvert s’oppose à celle de système isolé qui n’échange ni énergie, ni matière, ni information avec son environnement.


Mots clés :   /    /    /  


2016

Un de Baumugnes


«  C’est tout en tas, fourré dans ma peau : les choses solides, de la couleur et du goût des herbes, du chant des arbres, du grincement des maisons de bois dans le vent glacé, et des choses, comme qui dirait des choses d’air, ça qui fait que le cœur tremble de joie, ou s’alentit, adoloré, de ce que le bruit, le parfum ou la couleur porte en plus de sa chose propre.  »


Mots clés :   /    /  


2015

CHOSES D’AIR



Mots clés :   /  


2015

DANSE AUX MUSÉES


Ateliers — Ces ateliers se proposent de sensibiliser les élèves à la danse contemporaine en tissant des liens avec les arts plastiques.


Mots clés :


2015
Illustration_IerSiecle

LOI SUR L’AIR


« Extraits de la loi sur l’air du 30 décembre 1996 Art. 1er. —  L’Etat et ses établissements publics, les collectivités territoriales et leurs établissements publics ainsi que les personnes privées concourent, chacun dans le domaine de sa compétence et dans les limites de sa responsabilité, à une politique dont l’objectif est la mise en oeuvre du droit reconnu à chacun à respirer un air qui ne nuise pas à sa santé.


Mots clés :   /    /  


2015

DE(S)FAIRE #1


Création : 2014/2019  — L’idée de De(s)faire est de partir d’un contexte, ici le Ciam La Fabrique, sur le campus universitaire Toulouse Jean Jaurès, d’en saisir l’actualité en prenant en compte quelques uns de ses usagers.


Mots clés :   /    /  


2014
DE1-1

L’Oubli de l’air


« L’air n’est-il pas le tout de notre habiter en tant que mortels ? Y a-t-il un demeurer plus vaste, plus spacieux, et même plus généralement paisible que celui de l’air ? L’homme peut-il vivre ailleurs que dans l’air ? Ni dans la terre ni dans le feu ni dans l’eau, il n’y a un habiter possible pour lui. Aucun autre élément ne peut lui tenir lieu de lieu. Aucun autre élément ne porte avec lui, ou ne se laisse traverser par, lumière et ombre, voix ou silence.


Mots clés :   /    /  


2014

Gestes de terre… et la danse
[la lecture dansée]


Création : 2014 — L’ouvrage est la colonne vertébrale de cette lecture, Patricia Ferrara et Sébastien Cirotteau en suivent le déroulé, page à page. Tout comme à travers les différents textes du livre, la lecture n’est pas une simple description ou restitution d’expériences ; elle cherche à retraduire des atmosphères et émotions vécues. 


Mots clés :   /    /  


2014
Lecture-dansée

Les météores


« Mais mon coeur se gonfle d’espoir quand je constate que je suis en contact immédiat, en prise directe avec le ciel et les intempéries. J’entrevois la naissance d’un corps barométrique, pluviométrique, anémométrique, hygrométrique. Un corps poreux où la rose des vents viendra respirer. »


Mots clés :   /    /  


2014

Philosophie de Nishida Kitaro


« Il entendait établir comment, dans le mouvement rectiligne, il y a la possibilité d’un arrêt, d’une discontinuité, et d’un retour dans le mouvement, ce qui entraîne son imperfection. Au contraire, le mouvement circulaire est « continu » et ne s’interrompt « pendant aucun temps » : d’où la conséquence surprenante au premier abord : c’est dans la circularité que réside la nouveauté, et dans la linéarité la répétition. »


Mots clés :


2014

Gestes de Terre… et la danse
[le livre]


Parution  — Ouvrage collectif sous la conduite de Patricia Ferrara et Bianca Millon-Devigne, Groupe Unber Humber, 190 x 260 mm, 48 pages, 14 euros, 2014. — Création : 2014 — Le livre retrace et étend l’expérience de Gestes de terre engagée depuis 2012.


Mots clés :   /  


2014
GDTL-7

DE(S)FAIRE


Création : 2014/2016 —De(s)faire est un espace de fabrication, d’observations et de réflexions sur les conditions d’apparition d’une oeuvre chorégraphique. De(s)faire nous engage sur la voie du débat, de l’écoute et de l’échange. Il s’agit donc d’inventer des cadres d’interprétation qui permettent éventuellement de faire émerger de nouveaux modes de faire autour des questions liées à l’origine de l’oeuvre, l’art comme présence, les notions d’objet culturel, d’auteur, d’écriture et de « partage du sensible ».


Mots clés :   /    /  


2014

LE PLI


Ateliers  — C’est un atelier d’improvisation où nous proposons une pratique entre amateurs et professionnels, entre intervenants et participants pour croiser, combiner, brasser, les matières gestuelles, les identités, les savoirs-faire, les propositions de chacun.


Mots clés :   /  


2013

Petite chronologie indicielle


Il y a six ans, j’ai modifié mon rapport à la création en m’intéressant à certaines composantes de la perception de l’image en mouvement : cadre, lumière, bords et contours, perspective et profondeur, corps et environnement.


Mots clés :


2012

En marge de la production
d’objets scéniques


Ce qui m’intéresse actuellement, c’est de partager des processus qui, en marge de la production d’objets scéniques, nous engage dans nos modes d’être et d’agir… des gestes portés par des intentions qui débordent parfois largement le champ du chorégraphique ou du culturel.


Mots clés :


2012

Quel bonheur tu m’en diras des nouvelles

QB F. Stoll

Gestes de terre


Création : 2012/2015 — En octobre 2012, dans le Tarn, le Groupe Unber Humber, sous la conduite de Patricia Ferrara, a activé des rencontres (artistes, acteurs culturels, agriculteurs, habitants) autour de la question de notre relation à la terre. Quatre fermes étaient au centre de cette proposition. Elles ont accueilli des danseurs, venus travailler et procéder à un « collectage d’impressions » en suivant leurs hôtes pas à pas. Un livre fait état de l’ensemble de ce programme.


Mots clés :   /  


2012
GDT-4

Ma ville en mouvement


Atelier — Nous proposons de sensibiliser les élèves à la danse contemporaine dans des contextes in situ en approchant la notion de mouvements dans le tissu urbain.


Mots clés :


2011
MVEM3:Patricia Ferrara

Décentrement

Reg’arts de paysages


Atelier — Un éducateur à l’environnement et un artiste co-animent une classe de découverte du paysage. Chacun apporte son regard et propose différentes approches : scientifique, systémique, sensible, artistique… Par les sens, les émotions, l’imaginaire, mais aussi par une analyse technique et scientifique, les élèves apprennent la valeur des paysages, leur rôle et leurs transformations.


Mots clés :


2011

Demain peut-être


Création : 2005 / Reprise : 2009 — Une boîte en tissu de feutre dans laquelle un personnage vêtu de la même matière pose la question de la limite, bords et contours. De cette matière grise, masse brute et indifférenciée, le corps s’extrait et trace les lignes gestuelles et plastiques de son autonomie.


Mots clés :


2009
DPE : F. Stoll

Enfance


« Je regardais les espaliers en fleurs le long du petit mur de briques roses, les arbres fleuris, la pelouse d’un vert étincelant jonchée de pâquerettes, de pétales blancs et roses, le ciel, bien sûr, était bleu, et l’air semblait vibrer légèrement… et à ce moment-là, c’est venu… quelques chose d’unique… qui ne reviendra plus jamais de cette façon, une sensation d’une telle violence qu’encore maintenant, après tant de temps écoulé, quand  , amoindrie, en partie effacé elle me revient, j’éprouve… mais quoi  ? quel mot peut s’en saisir  ?


Mots clés :   /  


2009

D’un jour à l’autre


Création : 2008 — Pour D’un jour à l’autre j’affirme mon désir de travailler à partir du vide. C’est donc à un espace blanc, sans référence, que je souhaite me confronter. C’est l’espace de l’ouverture, des lectures ou des sens multiples, de l’imagination pure.


Mots clés :   /    /  


2008
DJALA 2 - Frédéric Stoll3

Danser dans le paysage


Une Aide à l’ écriture chorégraphique a été allouée à Patricia Ferrara en 2007 par le Ministère de la culture et de la communication – délégation danse. Le document est consultable en ligne : Danser dans le paysage.  


Mots clés :


2007
AAE 1-Patricia Ferrara3

L’acacia


« Ce n’est qu’au bout d’un moment, qu’il entend le coucou. C’est-à-dire que l’effroyable tapage de sa respiration s’apaisant, (à présent il marche : d’un pas soutenu mais sans hâte, de sorte que progressivement son cœur et ses poumons retrouvent leur fonctionnement normal), à l’abri maintenant, la conscience du monde extérieur lui revient peu à peu autrement qu’à travers l’élémentaire alternative du couvert et du découvert ; il peut alors percevoir les menus bruits qui composent le silence de la haute futaie immobile 


Mots clés :   /  


2007

Promenades préparées


Depuis 2002, parallèlement aux pièces créées dans des espaces resserrés et délimités, Patricia Ferrara expérimente dans des sites ouverts et naturels une proposition singulière intitulée Promenades préparées, où elle chorégraphie un parcours de marche en fonction du lieu où il s’inscrit.


Mots clés :


2006

Un moment de bleu


Création : 2005 — Cette vidéo a été réalisée dans le cadre d’une résidence aux Maisons Daura de Saint-Cirq-Lapopie – Centre d’art Georges-Pompidou. Au cours d’une résidence d’artiste à Saint-Cirq-Lapopie au printemps 2005, Patricia Ferrara a réalisé une vidéo sur la matérialisation des mouvements de l’air. Elle s’est obligée à des promenades d’un genre particulier pour effectuer des relevés sur les paysages du Lot.


Mots clés :   /  


2005

Perception de l’image en mouvement

Dialogue


Création : 2004 — Il s’agit de mettre en jeu deux corps engagés dans une déambulation. Ce déplacement suit la topographie du lieu dans un continuum d’actions. Ces actions dansées s’organisent autour du transport d’une pelote de paille de papier blanc (objet éphémère) qui devient centre de gravitation d’une danse emblématique du passage.


Mots clés :


2004
D1


J’ai suivi un parcours sauvage dans le monde du mouvement, jalonné de rencontres avec notamment Tanaka Min en 1987. J’irai pratiquer « sur ses terres » au Japon en 2002. Ainsi, le Body Weather, le buto, l’expressionnisme allemand sont les chocs esthétiques fondateurs qui me fond définitivement entrer en danse. C’est l’écriture qui m’intéresse alors, je commence donc à chorégraphier ; L’herbe des songes, Soli de salon, Flu.x… J’improvise aussi, de loin en loin avec différentes formations de musique improvisée dont la Flibuste (Michel Doneda, Ninh Lê Quan, Emmanuel Petit, Marc Démereau…). Au début des années 2000, je décide de développer un travail de compagnie (Groupe Unber Humber). J’approfondis une écriture où prédomine la légèreté des moyens techniques mis en oeuvre au profit d’un recentrement sur la matière même de la danse et cela le plus souvent hors du cadre de la scène. Il y aura Dialogue, Demain peut-être, Promenades préparées, D’un jour à l’autre, Nouvelles d’ici, Gestes de terre… et la danse, Quel bonheur tu m’en diras des nouvelles, De(s)faire. Un travail qui n’a été possible que grâce à la complicité de danseurs dont notamment Antonia Pons Capo et Mathilde Olivares. Je conduis également un travail de recherche autour de Danse et paysage. Dans ce cadre, j’ai bénéficié de deux Aides à l’écriture, en 2007 du Ministère de la culture/DMDTS et en 2012 de la Fondation Beaumarchais/SACD. Je suis également artiste associée au Laboratoire de recherche LLA-CREATIS de l’Université Jean Jaurès à Toulouse depuis juin 2016. ↑ Crédit Photo : Frédéric Stoll


Mots clés :


1962